Le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée est le premier musée consacré aux cultures de la Méditerranée dans leur dimension contemporaine. Un parcours de 1 600 m2 présente deux expositions permanentes : l’une sur l’histoire des grandes cités et leurs connexions depuis le XVIe siècle, l’autre sur l’alimentation méditerranéenne. Une dizaine d’expositions temporaires sont déployées chaque année sur trois sites : le bâtiment J4 (à l’entrée du Vieux-Port), le fort Saint-Jean avec ses jardins méditerranéens, et le Centre de conservation et de ressources (dans le quartier de la Belle de Mai).

Le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée est le premier musée consacré aux cultures de la Méditerranée dans leur dimension contemporaine. Un parcours de 1 600 m2 présente deux expositions permanentes : l’une sur l’histoire des grandes cités et leurs connexions depuis le XVIe siècle, l’autre sur l’alimentation méditerranéenne. Une dizaine d’expositions temporaires sont déployées chaque année sur trois sites : le bâtiment J4 (à l’entrée du Vieux-Port), le fort Saint-Jean avec ses jardins méditerranéens, et le Centre de conservation et de ressources (dans le quartier de la Belle de Mai).

Programmation

Cartes urbaines, projet des étudiants de l'Ecole nationale d’architecture de Marseille (ENSA-Marseille) © Mucem Francois Deladerriere
Cartes urbaines, projet des étudiants de l'Ecole nationale d’architecture de Marseille (ENSA-Marseille) © Mucem Francois Deladerriere
Vue de l'exposition © Agnes Mellon / Mucem
Vue de l'exposition © Agnes Mellon / Mucem
Assiette tulipe armes doge Alvice Mocenigo © RMN-Grand Palais, Martine Beck-Coppola
Assiette tulipe armes doge Alvice Mocenigo © RMN-Grand Palais, Martine Beck-Coppola
Casque ottoman © Musée de l'Armée, Dist. RMN Grand Palais, Emilie Cambier
Casque ottoman © Musée de l'Armée, Dist. RMN Grand Palais, Emilie Cambier
Leo Fabrizio, Scénographie Mucem, Exposition Connectivités, Nov. 2019 © François Deladerrière
Leo Fabrizio, Scénographie Mucem, Exposition Connectivités, Nov. 2019 © François Deladerrière

Connectivités

Mucem, J4 (rez-de-chaussée) / Galerie de la Méditerranée 2

Prenant pour socle de réflexion La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, l’exposition propose de suivre les pas de l’historien Fernand Braudel et d’aborder cette Méditerranée des XVIe et XVIIe siècles non pas comme un objet d’étude aux bornes chronologiques strictes, mais comme un personnage dont il s’agirait de raconter l’histoire en l’inscrivant dans la longue durée, allant jusqu’à l’interroger dans la période contemporaine.

Invitant les visiteurs à un saut dans le temps, cette histoire urbaine est également abordée aujourd’hui, à travers l’évolution de territoires portuaires contemporains : les mégapoles d’Istanbul et du Caire et les métropoles de Marseille et de Casablanca. Il s’agit en effet d’aborder la ville en développement comme le lieu vers lequel convergent et s’intensifient les flux, les connections, les échanges, et donc, le pouvoir.

Commissariat d'exposition : Myriame Morel-Deledalle avec la collaboration de Sylvia Amar-Gonzalez, Jean-Roch Bouiller et Emilie Girard, et assistés de Lise Lézennec, Clémence Levassor et Céline Porro

Jacopo Bassano (d’après), Lazare et le mauvais riche, XVIIe siècle. Huile sur toile, d’après un tableau du XVIe siècle. Musée de Tessé, Le Mans © Musées du Mans
Jacopo Bassano (d’après), Lazare et le mauvais riche, XVIIe siècle. Huile sur toile, d’après un tableau du XVIe siècle. Musée de Tessé, Le Mans © Musées du Mans

Le Grand Mezzé

Mucem, J4 (rez-de-chaussée) / Galerie de la Méditerranée 1

L’alimentation méditerranéenne est le fruit d’une construction qui s’est toujours enrichie d’apports extérieurs au cours de l’histoire. À l’heure où celle-ci est devenue un modèle globalisé, se pose aujourd’hui la question de la nécessaire réappropriation en Méditerranée de sa production comme de sa cuisine.

À la manière d’un grand repas aux mets et aux saveurs variés, l'exposition présente une sélection de 550 objets et documents patrimoniaux en provenance de 35 musées d’Europe et de Méditerranée, ainsi que 12 projets audiovisuels et 6 œuvres inédites de Michel Blazy, Nicolas Boulard, Christine Coulange - Sisygambis, Laurent Derobert, Laurent Fiévet, Gerald de Viviès et conçues spécialement pour ce parcours.

Commissariat : Edouard de Laubrie, chargé de Collections et de Recherches, responsable du pôle « Agriculture & Alimentation » Mucem

Ghada Amer, Self-Portrait In Black And White [autoportrait en noir et blanc], 2020. Peinture acrylique, broderie et gel médium sur toile. Avec l’aimable autorisation de l'artiste et de la galerie Kewenig, Berlin (Allemagne) © Ghada Amer, photo : Lepkowski Studios Berlin
Ghada Amer, Self-Portrait In Black And White [autoportrait en noir et blanc], 2020. Peinture acrylique, broderie et gel médium sur toile. Avec l’aimable autorisation de l'artiste et de la galerie Kewenig, Berlin (Allemagne) © Ghada Amer, photo : Lepkowski Studios Berlin

Ghada Amer, Orient – الشرق – الغرب – Occident

Lieu : Mucem - Fort Saint-Jean, bâtiment Georges Henri Rivière et jardin des migrations

L’exposition « Ghada Amer » est la première rétrospective de l’artiste en France. Déployée dans trois lieux (Mucem, Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur et la chapelle du Centre de la Vieille Charité), elle réunit les différents modes d’expression plastique de l’artiste franco-américano-égyptienne, depuis ses débuts jusqu’à ses créations les plus récentes.

Au Mucem, le parcours transculturel et international de l’artiste est mis en lumière : ce qu'on appelle l’Orient, sa perception par l’Occident, la traductibilité d’une culture dans une autre, la religion et la condition féminine constituent autant de thèmes dont Ghada Amer livre une vision personnelle, engagée et nuancée, s’affirmant comme une des grandes voix des débats actuels sur les enjeux post-coloniaux de la création. En regard, la première sculpture-jardin de Ghada Amer en langue arabe, A Woman's Voice Is Revolution [La voix de la femme est révolution] est présentée sur l’aire de battage dans les jardins du fort (depuis le 17 septembre 2022 jusqu’au 16 avril 2023).

Accès

MUCEM
Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée
1, esplanade du J4
13002 Marseille
+33 (0)4 84 35 13 13
mucem.org

Le Mucem est ouvert tous les jours sauf le mardi.
Fermeture exceptionnelle les 1er mai et 25 décembre

Juillet - Août : 10h - 20h
Septembre - Octobre : 10h - 19h
Novembre - Mars : 10h - 18h
Avril - Juin : 10h - 19h

Repérez d'autres lieux d'art dans un périmètre proche sur la carte.

Découvrez notre carnet de bonnes adresses

GALERIES D’ART CONTEMPORAIN

Double V Gallery : La galerie d’art contemporain qui a la cote. (Marseille)
Galerie Béa-Ba : Un lieu central pour la peinture contemporaine. (Marseille)

CULTURE & PATRIMOINE

Friche La Belle de mai : Une fabrique d’art et de culture, et un espace de vie. (Marseille)
Coco Velten : Lieu d’accueil, de travail et de rencontres à la programmation artistique et culturelle participative. (Marseille)
Fotokino : Expositions, projections, ateliers et conférences. (Marseille)

À DÉCOUVRIR

Lucy Luce : l’atelier-boutique d’une créatrice de bijoux et sculptures sur bois. (Marseille)
JoggingJogging : concept et fashion store. (Marseille)

BALADE EN MER

Le Don du Vent : Service de location et de privatisation de bateaux. (Marseille)

SE LOGER

Les Bords de Mer : Mini-refuge, maxi-vue : 19 chambres tournées vers la grande bleue. (Marseille)
Hôtel Le Ryad : Bien situé en haut de la Canebière en plein centre-ville. (Marseille)
La Résidence du Vieux Port : Hôtel 4 étoiles au décor rétro, inspiré de Le Corbusier et Pouillon. (Marseille)
Tuba Club : Un ancien club de plongée repensé dans le style cabanon artistique aux Goudes. 5 chambres et un restaurant avec vue imprenable sur les Calanques. (Marseille)

SE RESTAURER

Sépia : Cuisine d’inspiration quotidienne au rythme des saisons. Terrasse couverte et vue sur la ville. (Marseille)
La Parenthèse : Tapas à partager en terrasse dans une ruelle calme du quartier de La Vieille Chapelle. (Marseille)
Chez Yassine : Spécialités tunisiennes halal. Un incontournable de la cuisine orientale dans le quartier de Noailles. (Marseille)
Yima : Une cantine orientale familiale dans le quartier de Noailles. (Marseille)
Toïa : Pour les amoureux·ses de ceviche, une savoureuse cuisine élaborée à partir de produits frais et de saison. (Marseille)
La cantine de Lynn : Délicieux petit restaurant, cuisine maison et accueil chaleureux. (Marseille)

EN HAUTEUR

Chez Toit : Le rooftop de la Friche Belle-de-Mai, les vendredis et samedis, un toit-terrasse pour boire un verre, danser et savourer un panorama unique. (Marseille)

BARS À VINS & ÉPICERIE

Les Buvards : Excellente sélection de vins nature et de produits cuisinés simplement mais divinement dans ce bar à vin nature. (Marseille)
Épicerie L’Idéal : Du chèvre frais, de l’agneau de Camargue, une excellente sélection de produits du bassin méditerranéen à emporter et plats à déguster sur place. (Marseille)
Maison Geney : Cantine, traiteur et salon de thé aux produits artisanaux, une cuisine simple et généreuse dans le quartier du Panier. (Marseille)