En vingt-six ans, ce centre d’art contemporain a accueilli plus de 600 artistes en résidence à Marseille et produit plus de 130 expositions. Identifié comme un tremplin dynamique innovant pour les artistes contemporains émergents, Triangle - Astérides s’ancre dans la région, tout en revendiquant le dialogue transnational, au cœur de son projet en tant que membre de Triangle Network, un réseau de 90 partenaires dans 41 pays.

En vingt-six ans, ce centre d’art contemporain a accueilli plus de 600 artistes en résidence à Marseille et produit plus de 130 expositions. Identifié comme un tremplin dynamique innovant pour les artistes contemporains émergents, Triangle - Astérides s’ancre dans la région, tout en revendiquant le dialogue transnational, au cœur de son projet en tant que membre de Triangle Network, un réseau de 90 partenaires dans 41 pays.

Programmation

Rhea Dillon, Atlas’ Duppeee Whoopeee Seat, 2020
Rhea Dillon, Atlas’ Duppeee Whoopeee Seat, 2020
Maurane-Amel Arbouz, Les Amours Jaunes, 2021, Vidéo (23min32). Co-production Hypernuit
Maurane-Amel Arbouz, Les Amours Jaunes, 2021, Vidéo (23min32). Co-production Hypernuit
Ivan Cheng, Parataxis, OoO, Vienna, 2021. Photo : Julius Pristauz
Ivan Cheng, Parataxis, OoO, Vienna, 2021. Photo : Julius Pristauz

Portes ouvertes des ateliers

Portes ouvertes des ateliers le jeudi 31 mars 2022 de 18h à 21h.
En présence des artistes Maurane-Amel Arbouz, Rhea Dillon et Ivan Cheng en résidence jusqu'au 12 avril.

Maurane-Amel Arbouz est une artiste française d'origine algérienne, née en 1995 à Paris. Diplômée des Beaux Arts de Bordeaux, elle pratique différents médiums tels que la vidéo, le dessin, l'écriture et la performance. Ses (auto)-fictions traitent de maladie mentale et d'anxiété sous les traits de personnages à l'apparence gothique ou rose bonbon.

Rhea Dillon est une artiste, écrivaine et poétesse basée à Londres. À travers sa pratique artistique, elle examine son intérêt pour les "règles de la représentation" comme dispositif visant à saper la culture occidentale contemporaine, tout en cherchant à remettre continuellement en question ce qui constitue l'ontologie de la "blackness" par rapport à l'ontique. Elle a récemment exposé à V.O Curation, Almine Rech, Peak Gallery et Soft Opening à Londres, Division of Labour au Royaume-Uni, Drawing A Blank à Paris et External Pages, Online net artwork.

Les performances d'Ivan Cheng sont incomplètes, défaillantes, désespérées et empreintes d'absence. Ivan Cheng est diplômé de l’Institut Sandberg en Etudes Critiques. Il a également étudié à l’Académie Royale de Musique et au Conservatoire de Musique de Sydney. Ses textes ont été montrés durant Les Urbaines (Lausanne), le Volksbühne Roter Salon (Berlin), MuHKA (Antwerp), Nacionalinė dailės galerija (Vilnius), Unsound Festival (Krakow), Carriageworks (Sydney), Federation Square (Melbourne). Il est également performeur, clarinettiste, dramaturge, et prend part depuis 2017 au project space « bologna.cc » qu’il a initié à Amsterdam.

Dominique White, May you break free and outlive your enemy, 2021, acajou, fer moulé, fer forgé, sisal, argile blanche, voiles. Photo : Flavio Pescatori. Courtesy VEDA Firenze et l’artiste.
Dominique White, May you break free and outlive your enemy, 2021, acajou, fer moulé, fer forgé, sisal, argile blanche, voiles. Photo : Flavio Pescatori. Courtesy VEDA Firenze et l’artiste.
Dominique White, Zero Is My Country, 2021, voile, argile blanche, cauris, fer, acajou, raffia, sisal. Photo : Vegard Kleven. Courtesy VEDA Firenze, UKS (Unge Kunstneres Samfund / Young Artists’ Society) et l’artiste.
Dominique White, Zero Is My Country, 2021, voile, argile blanche, cauris, fer, acajou, raffia, sisal. Photo : Vegard Kleven. Courtesy VEDA Firenze, UKS (Unge Kunstneres Samfund / Young Artists’ Society) et l’artiste.
Dominique White, a haunting, a wake of sorts, 2019, voile de bateau, argile blanche, cauris, acier galvanisé, chaînes d’acier, raffia, et sisal. Photo : Wilf Speller. Courtesy VEDA Firenze, Wysing Arts Centre et l’artiste.
Dominique White, a haunting, a wake of sorts, 2019, voile de bateau, argile blanche, cauris, acier galvanisé, chaînes d’acier, raffia, et sisal. Photo : Wilf Speller. Courtesy VEDA Firenze, Wysing Arts Centre et l’artiste.
Dominique White, Landlocked Prisoner, 2018, argile, corde, corde goudronnée, feuille de palmier séché, voile déchirée, cauris, raffia, perle de bois, taquet d’amarrage usagé. Photo : Kunstdokumentation.com. Courtesy Sophie Tappeiner et l’artiste.
Dominique White, Landlocked Prisoner, 2018, argile, corde, corde goudronnée, feuille de palmier séché, voile déchirée, cauris, raffia, perle de bois, taquet d’amarrage usagé. Photo : Kunstdokumentation.com. Courtesy Sophie Tappeiner et l’artiste.
Dominique White, Ruttier for the Absent, 2019, voile de bateau, sisal, argile blanche, corde usée, feuille de palmier, fer, raffia, résidus de la mer Méditerranée. Photo: Ilaria Orsini. Courtesy VEDA Firenze, INCURVA et l’artiste.
Dominique White, Ruttier for the Absent, 2019, voile de bateau, sisal, argile blanche, corde usée, feuille de palmier, fer, raffia, résidus de la mer Méditerranée. Photo: Ilaria Orsini. Courtesy VEDA Firenze, INCURVA et l’artiste.

Les cendres du naufrage, Dominique White

Pour sa première exposition personnelle en France intitulée Les cendres du naufrage, Dominique White, sculptrice britannique récemment installée à Marseille, s’empare de l’espace d’exposition avec une œuvre inédite où elle continue de dépeindre l'État comme une Hydre : une bête impitoyable dont les multiples têtes se régénèrent sans cesse. En remplaçant les têtes par des harpons défigurés, et le corps de la bête par un navire, Dominique White interroge le pouvoir de régénération de l’État et sa capacité d’adaptation constante comme outil de maintien de l’ordre dominant.

Connue pour son travail composant des formes tout à la fois fragiles et fantomatiques mais aussi puissantes et menaçantes, l’artiste embarque les visiteurs dans un univers d’anticipation mêlant les références à l’afro-pessimisme et les mythes nautiques de la diaspora noire. Cordes, filets usagés, rafias, fonte de fer, acajou brulé et porcelaines moulées en argile s’allient dans l’évocation de la puissance transformative des vagues et du naufrage.

Une exposition conçue et produite par Triangle – Astérides, centre d'art contemporain d'intérêt national.
En co-production avec la SCIC Friche la Belle de Mai et Fluxus Art Projects.
Commissariat : Céline Kopp

Accès

Friche la Belle de Mai
41, rue Jobin
13003 Marseille
+33 (0)4 95 04 96 11

trianglefrance.org

Les expositions de Triangle - Astérides ont lieu dans la Tour-Panorama. Entrée par l'accueil-billetterie, située au rez-de-chaussée.

Périodes d'ouverture :
• Du mercredi au vendredi, de 14h à 19h.
• Samedi et dimanche, de 13h à 19h.
• Visite des ateliers sur rendez-vous

Comment s'y rendre ?
• En bus : lignes 49, 56 - arrêt Belle de Mai La Friche.
• À pied : sortir par l'arrière de la Gare Saint-Charles, puis prendre à droite la rue Honorat, puis rue Guibal, tout droit pendant environ 10 mn jusqu'à l'entrée de la Friche.
• En vélo : borne vélo n°2321 / parking à vélo à l'entrée de la Friche la Belle de Mai.
• En voiture : sortir de l'A7, direction "Gare St Charles"

Repérez d'autres lieux d'art dans un périmètre proche sur la carte.

Découvrez notre carnet de bonnes adresses

CONTEMPORARY ART GALLERIES

Double V Gallery : The trendy contemporary art gallery in Marseille. (Marseille)
Galerie Béa-Ba : A hub for contemporary painting. (Marseille)

CULTURE & HERITAGE

Friche La Belle de mai : An arts and culture factory and a living place. (Marseille)
Coco Velten : A place for working and encounters with a collaborative cultural programme. (Marseille)
Fotokino : Exhibitions, screenings, workshops and conferences. (Marseille)

TO DISCOVER

Lucy Luce : the workshop-boutique of a jewelry designer and organic sculptures. (Marseille)
JoggingJogging : concept et fashion store. (Marseille)

BOAT TRIP

Le Don du Vent : Boat rental and private boat services. (Marseille)

PLACES TO STAY

Les Bords de Mer : Mini-refuge, maxi-vue : 19 bedrooms facing the big blue. (Marseille)
Hôtel Le Ryad : Well located at the top of la Canebière in the city center. (Marseille)
La Résidence du Vieux Port : 4-star hotel with a retro decor, inspired by Le Corbusier and Pouillon. (Marseille)
Tuba Club : A restyled former diving club in the Goudes district. 5 bedrooms and a restaurant with a breathtaking view of the Calanques. (Marseille)

PLACES TO EAT

Sépia : Seasonal cooking. Covered terrace and view of the city. (Marseille)
La Parenthèse : Terrace with tapas to share in a quiet alley of La Vieille Chapelle district. (Marseille)
Chez Yassine : Tunisian halal specialties. A must-go of Eastern cuisine in the Noailles district. (Marseille)
Yima: A family Eastern canteen in the Noailles district. (Marseille)
Toïa : For the ceviche lovers, a tasty cuisine made with fresh and seasonal products. (Marseille)
La cantine de Lynn : A delicious small restaurant, home cooking and a welcoming atmosphere. (Marseille)

WINE BARS & GROCERY

Les Buvards : An excellent selection of natural wines and healthy products in this natural wine bar pioneer in Marseille. (Marseille)
Épicerie L’Idéal : Fresh goat cheese, Camargue lamb, an excellent selection of products from the Mediterranean Basin to take away and meals to eat in. (Marseille)
Maison Geney : Canteen, delicatessen and tearoom with homemade products, a simple and generous cooking in the Panier district. (Marseille)