Situé au cœur de Sète et face au port, le Crac Occitanie a présenté jusqu’ici plus de 600 artistes du monde entier sur ses 1 200 m2 d’espaces d’exposition sur deux niveaux. Ses volumes exceptionnels renvoient au passé industriel du bâtiment, un ancien entrepôt frigorifique de conservation du poisson rénové en 1997.

Situé au cœur de Sète et face au port, le Crac Occitanie a présenté jusqu’ici plus de 600 artistes du monde entier sur ses 1 200 m2 d’espaces d’exposition sur deux niveaux. Ses volumes exceptionnels renvoient au passé industriel du bâtiment, un ancien entrepôt frigorifique de conservation du poisson rénové en 1997.

Programmation

Vue de l’exposition Objects as actants, Bianca Bondi, Crac Occitanie à Sète, 2022 – Entre le vide et l’événement pur / coupe d’haleine, cheveux d’ange, 2022, filets de pêche abandonnés – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition Objects as actants, Bianca Bondi, Crac Occitanie à Sète, 2022 – Entre le vide et l’événement pur / coupe d’haleine, cheveux d’ange, 2022, filets de pêche abandonnés – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition Objects as actants, Bianca Bondi, Crac Occitanie à Sète, 2022 – Nyx, 2022, organza de soie, traces de sel et d’oxydation, abalone, gypsophile, algues aquatiques, amaranthes, épuisette, cristaux d’alun, pièces de monnaie – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition Objects as actants, Bianca Bondi, Crac Occitanie à Sète, 2022 – Nyx, 2022, organza de soie, traces de sel et d’oxydation, abalone, gypsophile, algues aquatiques, amaranthes, épuisette, cristaux d’alun, pièces de monnaie – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition Objects as actants, Bianca Bondi, Crac Occitanie à Sète, 2022 – Bloom (hot water / how do we keep going without shutting down or hardening into shells of ourselves), (détail), 2022, – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition Objects as actants, Bianca Bondi, Crac Occitanie à Sète, 2022 – Bloom (hot water / how do we keep going without shutting down or hardening into shells of ourselves), (détail), 2022, – Photographie Cyril Boixel.

Objects as actants, Bianca Bondi

Entre féérie et apocalypse, les installations et sculptures de Bianca Bondi plongent le spectateur dans un univers étrange et familier, où s’entremêlent passé, présent et futur. Comme dans un rêve éveillé ou une dérive intérieure, ses œuvres suspendent les frontières entre monde astral et terrestre, espaces des vivants et des morts, visible et invisible.

Travaillant la plupart du temps en lien avec un site, son aura et son archéologie secrète, Bianca Bondi dessine des paysages sur mesure pour les espaces dans lesquels elle intervient. Jardins, fontaines, chambres, sont transfigurés par différents phénomènes chimiques, climatiques, olfactifs, sonores ou lumineux.

Vue de l’exposition A–Z, Alexandra Bircken, Crac Occitanie à Sète, 2022 – au premier plan : RSV 4, 2020, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – au second plan : Big [Grand], Ugly [Laid], Fat [Gros], 2014, Collection privée, Cologne / Fellow [Type], 2014, Museum Ludwig, Cologne (Achat 2017) – sur le mur de gauche : Uknit Bonn, 2012, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – en arrière-plan : Sans Titre, 2011, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition A–Z, Alexandra Bircken, Crac Occitanie à Sète, 2022 – au premier plan : RSV 4, 2020, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – au second plan : Big [Grand], Ugly [Laid], Fat [Gros], 2014, Collection privée, Cologne / Fellow [Type], 2014, Museum Ludwig, Cologne (Achat 2017) – sur le mur de gauche : Uknit Bonn, 2012, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – en arrière-plan : Sans Titre, 2011, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition A–Z, Alexandra Bircken, Crac Occitanie à Sète, 2022 – au mur : Birch Field [Champ de Bouleaux], 2011, Collection Valeria et Gregorio – au premier plan : Cagey, 2012, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition A–Z, Alexandra Bircken, Crac Occitanie à Sète, 2022 – au mur : Birch Field [Champ de Bouleaux], 2011, Collection Valeria et Gregorio – au premier plan : Cagey, 2012, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition A–Z, Alexandra Bircken, Crac Occitanie à Sète, 2022 – à gauche : Ursula, 2020, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – au centre : Netz mit Maria [Filet avec Maria], 2008, Kunstpalast, Düsseldorf, prêt permanent de la Collection Stadtsparkasse Düsseldorf – à droite : Knut, 2017, courtesy BQ, Berlin – Photographie Cyril Boixel.
Vue de l’exposition A–Z, Alexandra Bircken, Crac Occitanie à Sète, 2022 – à gauche : Ursula, 2020, courtesy de l’artiste, BQ, Berlin et Herald St, Londres – au centre : Netz mit Maria [Filet avec Maria], 2008, Kunstpalast, Düsseldorf, prêt permanent de la Collection Stadtsparkasse Düsseldorf – à droite : Knut, 2017, courtesy BQ, Berlin – Photographie Cyril Boixel.

A–Z, Alexandra Bircken

Le corps et ses différentes enveloppes sont au cœur de la pratique sculpturale d’Alexandra Bircken. Parallèlement à ses œuvres textiles où les gestes de couture, de déchirure, de tricotage, de nouage et d’assemblage prédominent, Alexandra Bircken produit des sculptures à partir d’objets tels que des motos ou des pièces de mécanique : celles-ci sont sectionnées, coupées et recomposées pour mieux mettre à nu des objets souvent associés à la masculinité toute puissante. L’artiste questionne également le rapport des corps aux machines, le pouvoir qu’elles donnent à l’humain tout autant que la vulnérabilité dans laquelle elles le placent.

Conçue en étroite collaboration avec le Museum Brandhorst à Munich et sa commissaire Monika Bayer-Wermuth, l’exposition A–Z se présente comme un répertoire rassemblant plus d’une soixantaine d’œuvres, selon des affinités formelles et thématiques. Depuis plus de 20 ans, certains gestes et motifs réapparaissent régulièrement dans le travail d’Alexandra Bircken et l’exposition permet de déployer des fils qui se déroulent depuis le début des années 2000.

Accès

Du lundi au vendredi, sauf le mardi,
de 12 h 30 à 19 h.
Samedi et dimanche de 14 h à 19 h.
Entrée libre et gratuite.

26, quai Aspirant-Herber
34200 Sète
+33 (0)4 67 74 94 37

crac.laregion.fr

Repérez d'autres lieux d'art dans un périmètre proche sur la carte.

Découvrez notre carnet de bonnes adresses

CULTURE & PATRIMOINE

Musée Paul-Valéry
Miam : Musée International des Arts Modestes
MACO, le Musée à Ciel Ouvert : balades artistiques à travers la ville, jalonnées d'œuvres de street artistes.
MID, Maison de l’Image Documentaire

BALADES

• Le Mont Saint-Clair : panoramique exceptionnel sur la Méditerranée et le bassin de Thau.
La Pointe Courte : les ruelles typiques où transpire la culture sétoise.
Le cimetière marin

FESTIVALS

Fiest’A Sète (fin juillet, début août)
Worldwide festival (début juillet)
K-Live festival (début juin)
La fête de la Saint-Louis (fin août)

SE LOGER

Hôtel L’Orque Bleue : boutique hôtel de charme au bord du canal Royal en plein cœur de Sète.

SE RESTAURER

Le Paris-Méditerranée : cuisine gourmande et inventive, le soir uniquement.
Midi Là-Haut : restaurant et café du musée Paul Valéry, vue sur mer.
Chez Lanchois : cuisine fusion délicieuse dans un très beau cadre (accès via une zone industrielle).
Là-Haut : un snack où paraît-il on mange les meilleures tielles.
Chez Nossa : pizza de luxe et bons vins nature.
Chez Alphonse et Fils : goûtez la glace au sésame noir, et appréciez la vue...